Le climat planétaire change : l’efficacité énergétique est un facteur crucial pour réduire les émissions de CO2.

Genau mein Klima. Tel est le slogan de l’entreprise Kampmann. Il se réfère au climat de bien-être individuel que nous créons dans toutes sortes de pièces à l’aide de nos produits. Pour ce faire, mais aussi pour que cela ne change pas, nous travaillons chaque jour dans notre Centre de Recherche et de Développement (FEC), optimisons sans cesse nos appareils et développons de nouveaux produits. En fin de compte, le personnel du FEC est donc composé de spécialistes du climat.

Bien sûr, le terme « spécialiste du climat » revêt en réalité un tout autre sens. Et nous n’avons pas la prétention de comparer nos précieux employés du FEC aux climatologues qui tentent de comprendre l’ampleur du réchauffement planétaire. Notre climat mondial très complexe est incontestablement en train de changer et l’être humain en est le principal responsable. Les effets du changement climatique peuvent difficilement être évalués. Il est certain que les conséquences seront graves : même si la température ne monte que de deux degrés Celsius (les politiciens se sont fixé un objectif de deux degrés lors du sommet du G8 à L’Aquila en 2009), une augmentation plutôt modérée, la montée du niveau des mers ne pourrait pas être arrêtée. Des biotopes et des aires culturelles comme de petites îles ou des colonies proches de l’Arctique seront détruits. Une étude commandée en 2012 par la Banque mondiale escompte une hausse de quatre degrés. Ce scénario aurait des effets dévastateurs, même pour les grands pays industrialisés. La communauté scientifique s’accorde en grande majorité pour dire que les gaz à effet de serre libérés par les êtres humains sont responsables du réchauffement planétaire, en particulier le dioxyde de carbone (CO2) qui se forme principalement lors de la combustion d’énergies fossiles.

Les mesures telles que le décret sur les économies d’énergie (EnEV) et la directive sur l’écoconception (ErP) sont des outils politiques qui contribuent à ne pas dépasser la limite de deux degrés. En effet, même si l’Allemagne est sur la bonne voie avec sa transition énergétique, les énergies fossiles constituent encore une grande partie de notre mix électrique. C’est dans ce contexte que les « spécialistes du climat » de Kampmann et les climatologues se rejoignent : dans le FEC de Lingen, la priorité est donnée à l’amélioration de l’efficacité énergétique, et donc à la réduction des émissions de CO2.

Bien entendu, le Centre de Recherche et de Développement n’est pas un établissement chargé de faire baisser les émissions de gaz à effet de serre. Il existe principalement pour des raisons économiques, là n’est pas la question. Mais Kampmann est consciente de la responsabilité qui découle de ses activités et de l’importance de créer des produits qui consomment moins d’énergie. Nous voulons aussi mettre à profit notre expertise technique et notre leadership en matière d’innovation pour être à la hauteur de notre rôle de pionnier en matière de protection du climat en Europe, et surtout en Allemagne. Nous saluons donc les nouvelles exigences de la directive sur l’écoconception et sommes ravis d’être les heureux propriétaires d’un laboratoire, notre FEC, qui nous permet de prouver l’efficacité énergétique de nos produits, mais surtout de l’améliorer. Parce que si « Genau mein Klima » (le climat qui me correspond) s’applique à la maison, au bureau et dans les espaces de travail, cela devrait aussi être le cas du « climat qui nous correspond » pour la planète.

Exterior view of the Research & Development Center in Lingen

Le Centre de Recherche et de Développement

Des conditions idéales pour des résultats de test valides. Non seulement, tous les équipements sont optimisés et conçus à partir de zéro dans nos laboratoires, mais ils répondent également aux normes et règlements légaux. Pour des données de performance contraignantes sur lesquelles vous pouvez compter.

Room-flow laboratory at Kampmann’s Research & Development Centre in Lingen

Le laboratoire de mesure des courants d’air

Pour simuler la climatisation de pièces dans des conditions réelles : les murs, le sol et le plafond peuvent être chauffés ou refroidis séparément. Il est possible de reproduire des caractéristiques de construction. Finalement, on obtient des informations détaillées sur les flux d’air et le confort.

Multi-purpose laboratory at Kampmann’s Research & Development Center in Lingen

Le laboratoire polyvalent

Le cœur du laboratoire polyvalent réside dans le banc d’essai qui permet de mesurer, conformément aux normes en vigueur, les caractéristiques du ventilateur et de résistance, comme les filtres, les clapets et les caniveaux. Deux installations de simulation du climat fournissent à cet effet de l’air conditionné jusqu’à 14 000 m³/h.

Sound-measuring laboratory at Kampmann’s Research & Development Center in Lingen

Le laboratoire de mesure de bruit

Chut ! Un silence absolu règne dans le laboratoire de mesure de bruit grâce à 30 cm de béton, 40 cm de laine de roche et de verre, ainsi que 45 cm d’absorbant acoustique. Cet état est nécessaire afin de pouvoir mesurer les appareils Kampmann extrêmement silencieux dans cette pièce.